Vue aérienne du jardin

Un lieu

Le Jardin d’Émerveille se trouve à 1 km de Vaour, un petit village (mais tellement vivant) d’environ 350 habitants situé dans le nord-ouest du Tarn, en bordure de la forêt de la grésigne. Cette forêt de 3600 hectares est une des plus grandes forêts de chêne d’europe

...plus près...
...plus près...
C'est par là...
C'est par là...
... encore plus près...
... encore plus près...

Le terrain sur lequel se trouve le jardin d’émerveille fait environ 2 hectares au total, une moitié est couverte de bois de chênes et d’érables essentiellement, et l’autre partie était à l’origine une prairie. C’est sur cette dernière partie que se trouve la partie jardin à proprement parler.

... on y est !
... on y est !
La cabane

Tout contre la cabane se trouve la serre, ma zone de travail principal (que l’on place normalement en zone 1… mais vu le temps que j’y passe, je la mettrai presque en zone 0 aussi ). Il s’agit d’une serre tunnel plutôt classique d’une surface d’un peu moins de 250 m² .C’est là que je produit, multiplie et stocke toutes mes plantes, celles pour la vente sur les marchés et celles pour le jardin.

Juste à coté de cette serre de production de plants, se trouve le dôme, j’y cultive quelques légumes et expérimente surtout des plantes un peu fragiles qui ne suporteraient pas d’être en plein air toute l’année, nos températures hivernales descendant parfois jusqu’à -18°C voir même jusqu’à -20°C certains hivers.

Construction du dôme géodésique du jardin d'émerveille
Construction du dôme géodésique du jardin d'émerveille

Sortons un peu et voyons maintenant ce qu’il y a dans le jardin. Dans la partie la plus basse, qui était en théorie la partie la plus humide… ce qui finalement n’est pas le cas toute l’année, se trouve le potager…

C’est la partie dans laquelle on expérimente différentes techniques de production de légumes. De la fabrication de compost, au paillage, en passant par les engrais verts. On y produit différents types de légumes, des plus classiques tomates, courgettes, concombres et autres aux plus orignaux comme le gombo ou la poire de terre.

les buttes et autres zones de culture toute neuves
Le potager en pleine production
Le potager en pleine production
  • C'est parti !

Commencons donc cette visite par la partie centrale, la zonne 0 du jardin, la cabane.

C’est la partie construite la plus ancienne, sa construction à démarré au tout début du projet, et elle constitue en quelque sorte l’épicentre (on à plutôt tendance à l’appeler « happycentre ») du jardin.

C’est donc là que se trouve le bureau, la cuisine, la salle de bain… et aussi maintenant la salle de cours/réunion…

la serre
La serre à plants à ses débuts
Dôme géodésique du jardin d'émerveille
le potager
Les courges du jardin d'émerveille
Production de légumes

Tout autour du potager, sur une zone qui n’en finit pas de s’étendre et qui, à terme couvrira certainement l’ensemble du jardin, se trouve la forêt fruitière. Bon certes, elle ne ressemble pas encore à une forêt mais on y à déjà planté de nombreux arbres : des fruitiers plutôt classiques tels que pommiers, poiriers, pruniers, cerisiers, pêchers, figuiers, noisetiers, noyers, amandiers… et d’autres un peu moins classiques comme les sureaux, les arbousiers, les argousiers, les aronies, les cornouillers ou les asiminiers. Au milieu de tout ça se trouvent aussi des arbres fixateurs d’azotes comme les classiques légumineux, mais aussi les éléagnus ou les aulnes moins connus.

Le jardin médicinal et la cité des insectes
La cité des insectes à ses débuts

Sortons un peu du jardin. Dans la petite forêt du jardin, bien à l’abri sous les chênes, se trouve la cabane des enfants. C’est ici le royaume des enfants, il peuvent venir y jouer, se reposer, pic niquer, grimper aux arbres et, quand ils veulent bien, y accueillir les adultes aussi.

Les enfants du club nature autour du feu
Les enfants dans la cabane de la sorcière

Dans une partie un peu plus haute du jardin se trouve le jardin médicinal. Dans ce jardin à visée plutôt pédagogique, poussent de nombreuses plantes médicinales. La encore on retrouve les grandes classiques de l’herboristerie familiale telles que souci, pissenlit, menthe, sauge, verveine et bien d’autres, mais aussi des plus originales telles que la scutellaire du Baïkal ou l’absinthe Shiva.

En plein centre du jardin se trouve la cité des insectes. C’est une zone à visée plutôt pédagogique dans laquelle de nombreux aménagements sont fait pour attirer la faune sauvage, insectes, batraciens et autres auxiliaires du jardin. On peut donc y voir une mare, des murs en pierres sêches, des tas de bois et de sable et même un hôtel à insectes.

cité_des_insectes
cité_des_insectes
la cabane des enfants
La cabane de la sorcière

Toute la partie boisée sert généralement de zone camping pour ceux qui désirent venir passer du temps lors simples visites, de périodes woofing ou lors des stages.
 

Voilà, pour ceux qui voudraient en voir plus, ou tout simplement voir tout ça en vrai, n’hésitez pas à me contacter pour venir me voir ou pour carrément participer à la belle aventure du Jardin d’Émerveille…

Camping dans les bois
fee.png

Association à but non lucratif dont le but est d’expérimenter et de partager le plus largement possible sur tout ce qui touche à la nature, la permaculture, l'agroécologie et l’humanisme...

Retrouvez nous sur le net

Contacts​ :

Au jardin : 05 63 53 37 61

Mon portable : ​06 17 67 40 36

Par mail :

lejard​​​indemerveille@gmail.com

Par courrier :

Remi Kulik Al Barthas 81140 Vaour

  • tipeee
  • Facebook Social Icône
  • Icône sociale YouTube
C'est par là...